Boucle nord et boucle sud autour de Salta

Lorsque l’on se promène dans cette partie de l’Argentine on pourrait se croire dans les parcs de la côte ouest des Etats-Unis. Les paysages sont tout aussi spectaculaires et on s’attend à voir des cow-boys entre les cactus : bienvenue dans le far west argentin.

Pour découvrir cette zone le voyageur arrive par avion ou par bus à Salta, la plus grosse ville des environs. Une fois débarqué rien ne laisse envisager que les alentours regorgent de merveilles. Cette cité a cependant un certain charme. Il fait bon flâner dans les ruelles et observer l’animation citadine sur la place centrale. La ville est ponctuée de magnifique églises aux couleurs chatoyantes qui donnent de l’éclat à cet univers urbain. Quelques musées sont intéressants comme le MAAM où des momies d’enfants sacrifiés pendant la période inca sont exposés. Si vous voulez prendre de la hauteur le mont San Bernardo surplombe Salta. 2 options pour atteindre ce point de vue : la marche ou le téléphérique. Les sportifs choisiront la 1ère option et les touristes plus souvent la 2ème. Séjourner une journée suffit à se faire une idée de la ville. L’explorateur qui sommeille en vous à hâte de filer pour découvrir la nature environnante.

Votre 1ère découverte se situera dans le village de Purmamarca qui est dans un site incroyable. Le village en lui-même vous plongera dans le monde andain où les villageois vendent des tissus très colorés. Sur la place principale une atmosphère paisible règne où marchands et touristes se mélangent harmonieusement. Telles des couches de crème d’une pâtisserie géante les roches autour du village sont généreuses et alternent du rose, de l’ocre ou du violet. Un chemin partant du village fait le tour de cet univers minéral. Pour avoir un aperçu global il faudra grimper la colline en face du village de l’autre côté de la route et admirer ce décor gourmand.

Pour continuer dans ces dominances de roches teintées, poursuivez la route jusqu’à Humahuaca. En chemin, plusieurs villages peuvent faire l’objet d’un arrêt. Allez voir le site classé de Pucara à Tilcara et promenez-vous dans le village d’Uquia ou d’Huacalera.

Au marché de Humahuaca vous prendrez pleinement conscience de l’ampleur de la coca. Cette feuille verte mâchée par les locaux pour combattre les effets de l’altitude (entre autres) est vendue dans de gros sacs. Un étrange monument surplombe la ville et dénote complétement. Ce qu’il ne faudra certainement pas rater, ce sont les montagnes aux 14 couleurs (hornocal o cerro de 14 colores). Il faudra emprunter une piste en bon état et grimper les lacets pour atteindre 4000 m. Certains pourront être sensibles à l’altitude d’autres non… Un point de vue incroyable s’étale devant vos yeux. Une alternance de couleurs des strates minérales constitue un mille-feuilles exemplaire : ces montagnes resteront gravées dans votre mémoire.

                                         

Cette partie du globe réserve décidément bien des surprises. Las Salinas grandes, un désert de sel (plus petit que son voisin bolivien) apparaît tel un mirage dans une cuvette ceinturée de relief. Vous l’aurez compris il n’y a en soi rien à y faire mais le temps passe bien vite à errer dans ce désert blanc d’autant plus que les distances sont faussées sur cette étendue. Le sel est toujours exploité et vous verrez défiler des camions chargés de cet or blanc. Pour votre culture, sachez que ce sel n’est pas dû à un ancien lac salé. Le sel se forme grâce à l’activité géologique environnante et est ensuite charrié au point le plus bas de la zone. L’accumulation a créé cette épaisse croûte blanche.

                                             

Au sud de Salta, la route qui rejoint Cafayate traverse la quebrada de Cafayate. La géologie sort le grand jeu et se donne en spectacle : couleurs, formes tout y passe pour le plaisir des yeux. Dommage qu’il y ait peu de balades. Alors ne soyez pas frustrés et créez la vôtre en circulant entre les amas rocheux.

Pour rejoindre le petit village blanchi de Cachi il faudra conduire sur la célèbre route 40 (en terre). Cette fois la roche s’est parée d’un ton blanc/beige mais reste assez spectaculaire. Vous pourrez faire une halte ensuite dans ce village sympathique pour y passer une nuit. Monter jusqu’au cimetière au soleil couchant pour profiter d’un panorama sur la région, le tout dans une lumière sublime.

Votre dernière étape consistera à retourner sur Salta en passant par le parc national los Cardones. Une route en ligne droite qui a pour petit nom « Recta del tintin », traverse un champ de cactus cierge dans un décor de montagnes colorées… une fois de plus ! A la fin de cette boucle nord et sud vous aurez eu votre dose de dépaysement, d’espace et de liberté.

Quand y aller : On peut y aller sans problème toute l’année. Pour éviter les grosses chaleurs on favorisera les mois de février à avril. Sachez que les mois de décembre et janvier sont les mois les plus pluvieux.

Comment y aller : Pour rejoindre Salta il existe des vols intérieurs depuis Buenos Aires en 2h. Sinon il vous faudra prendre un bus, confortable mais bien plus long (23h). Sur place, l’idéal est de louer une voiture pour avoir un maximum d’autonomie et rejoindre les principaux sites d’intérêts.

Budget : Au-delà du prix des billets d’avion qui constitue le poste principal (environ 900€), sur place les tarifs sont un peu moins cher que dans d’autres régions d’Argentine. Pour 1 semaine la voiture de location vous reviendra à environ 200€ et une chambre double classique à 50€/nuit environ. Vous pouvez manger moins cher sur le pouce que dans les restaurants qui proposent des tarifs assez semblables à ceux de la France.

La langue : L’espagnol, olé !

Combien de temps : En 1 semaine vous aurez le temps de sillonner la boucle nord et sud autour de Salta.

Et les enfants dans tout ça ?

Destination pour enfant : Commençons par les points négatifs : il y a beaucoup de route et ça ce n’est pas toujours facile avec des enfants ! De plus l’altitude peut être un frein, surtout vers Humahuaca. En fonction de l’âge de votre enfant renseignez vous jusqu’à quelle altitude il n’y a pas de danger. A part ça, les sites se prêtent bien à être découverts avec nos chères têtes blondes !

Décalage horaire : -4h (hiver)

Note Destination : 4,5/5

Note Trajet : 3/5

Note Sécurité : 4/5

Note Globale : 3,8/5

A emporter : A Salta la ville principale vous trouverez votre bonheur : faites idéalement vos réserves à cet endroit car après cela peut s’avérer plus compliqué. Même s’il fait chaud prévoyez de quoi vous couvrir surtout quand on est en altitude. Et pour le désert de sel soyez vigilants à la réverbération.

Et oui !

A Salta vous apprendrez tout sur les momies d’enfants retrouvés dans les Andes dans le musée archéologique de haute montagne (MAAM). Cela fait froid dans le dos de voir ces enfants si bien conservés des centaines d’années plus tard. Vous le croirez ou non mais être sacrifié était en quelque sorte un privilège. C’est pourquoi il s’agissait essentiellement d’enfants de familles à haut niveau social ! L’enfant était choisi, et pour que le passage dans l’au-delà soit plus facile à franchir, il absorbait des boissons alcoolisées. Il était ensuite placé dans des sites très spirituels c’est à dire des endroits inaccessibles en haut des montagnes. Heureusement que cette tradition qui ne semblait pas les choquer n’est plus d’actualité.

Instagram