Ushuaïa : découvrir le bout du monde en 3 jours

Il y a peu de villes qui évoquent plus le bout du monde qu’Ushuaïa. Certains sont déçus par ce qu’ils y trouvent mais pour ma part je trouve qu’il y a un côté magique à fouler les trottoirs de cet endroit. Je suis d’accord pour dire que la ville en elle-même n’est pas des plus palpitantes mais les alentours sont sauvages et tempétueux.

La ville est essentiellement composée d’une rue principale où se concentrent les magasins et les agences pour partir en Antarctique. Ushuaïa est le point de départ pour le continent blanc ; ceux qui ont le budget nécessaire ont la chance d’aller à sa découverte. A part les boutiques, quelques musées peuvent se visiter et une ballade en front de mer permet de respirer l’air marin.

Aux alentours, de nombreux sentiers existent pour découvrir la région. Le parc national de Terre de Feu en est un. Son entrée est payante et il n’est pas réputé pour être le plus bel endroit pour randonner. Alors, j’ai testé la Laguna Esmeralda, une petite randonnée d’une demi-journée, qui est très agréable. Le sentier est souvent humide : la réputation de la Patagonie est fondée : pluie et vent tout au long de l’année. Vous pourrez peut-être croiser des castors ou tout au moins leurs barrages. Ces animaux ont été introduits il y a quelques années et se sont si bien adaptés qu’ils prolifèrent. Maintenant, ils sont une menace pour l’écologie. C’est le moment pour vous rappeler que déplacer des espèces peut avoir des effets catastrophiques sur l’environnement. Alors, ne ramenez pas de graines, de terre ou d’animaux ; le risque n’est jamais nul. Et puis, un castor dans sa valise ça prend de la place.

Mon coup de cœur à Ushuaïa a été de naviguer sur le canal de Beagle. De nombreux tours opérateurs proposent ce circuit avec différentes variantes selon les compagnies. Mais une seule propose de s’arrêter sur une certaine île pour faire la connaissance des manchots papous : un magnifique spectacle animalier. Sur ce petit îlot j’ai pu observer 3 espèces de manchots dont le manchot royal. Le temps se fige dans ces moments-là… Pour les amoureux de la nature cela ne s’arrête pas là : le temps de la croisière j’ai pu croiser de nombreux oiseaux marins dont des albatros, des lions de mer et même des baleines. La richesse du coin est sans limite. Vous l’aurez compris je recommande vivement cette excursion pour peu que la mer ne soit pas trop agitée.

 

 

Et si vous voulez prolonger le plaisir dans la région et que vous avez écumé les nombreuses ballades vous pouvez toujours traverser le canal de Beagle pour passer la nuit à Puerto Williams, une petite ville encore plus au sud à la frontière chilienne. Bref, les options ne manquent pas.

 

Quand y aller : Y aller l’hiver de décembre à mars car là-bas c’est l’été même s’il n’y paraît pas. Le temps peut être humide et frais. Prévoyez doudoune, bonnet et gants.

Comment y aller : Vol Paris-Buenos Aires durée 14h puis un vol Buenos Aires-Ushuaïa durée 3h30. Sinon de nombreux bus confortables relient la ville mais les trajets sont trèèèès longs. D’autres vols internes existent reliant Ushuaïa aux autres villes d’Argentine. Il faut combiner le déplacement avec d’autres visites en Patagonie que ce soit côté argentin ou chilien.

Budget : La destination est chère. Le coût de la vie est identique à celui de la France. Dès que l’on veut faire des excursions, surtout si elles sortent de l’ordinaire, le budget grimpe vite.

Monnaie : Le peso argentin

Langue : L’espagnol. Certains comprennent l’anglais.

Visa : Visa délivré à l’arrivée pour 90 jours si le passeport est valide au moins 6 mois

Combien de temps : Un minimum de 3 jours est conseillé pour avoir un bon aperçu. Si on aime randonner il est possible d’y rester 1 semaine sans s’ennuyer.

Et les enfants dans tout ça ?

Destination pour enfant : La destination est sûre et les enfants seront heureux de pouvoir approcher la faune marine. Et si les musées ou les randonnées ne sont pas à leur goût, ils apprécieront les pâtisseries à base de confiture de lait. Abandonnez l’idée de vous baigner même si c’est en bord de mer !

Le décalage horaire est de -4h. 

Note Destination : 4/5

Note Trajet : 3/5

Note Sécurité : 4,5/5

Note Globale : 3,8/5

A emporter : Ushuaïa est une grande ville et vous trouverez tout ce qu’il faut.

Et oui !

Saviez-vous qu’Ushuaïa était le territoire pendant des millénaires des Yahgan un peuple qui vivait quasiment nu malgré le climat très rigoureux de la région ? L’histoire est malheureusement la même partout : à l’arrivée des colons, les maladies et les massacres ont eu raison d’eux. Aujourd’hui seules quelques photos témoignent de leur ancienne civilisation.