Excursion (express) de 5 jours à Lombok depuis Bali

Vous êtes à Bali et vous désirez d’un peu plus d’authenticité ? Partez sur l’île voisine de Lombok pour vivre une autre ambiance et d’autres expériences indonésiennes. Je vous présente un périple de 5 jours un peu express mais qui peut s’allonger si vous avez la chance d’avoir du temps sur place.

Jour 1 et Jour 2 : Snorkeling aux îles Gili

L’aventure commence en prenant un ferry qui vous emmènera sur les îles Gili. Il y a 3 îles côte à côte chacune avec son identité (festive, familiale, reposante…). Ces petits confettis au milieu de la mer sont très touristiques mais il serait dommage de faire l’impasse sur leur visite. Et malgré l’afflux touristique, les chemins en terre et l’absence de véhicules donnent un certain charme à l’île. Je vous conseille de venir aux Gili pour 2 choses : se reposer et faire du snorkeling. Si ce n’est pas dans vos plans passez votre chemin. Il y a peu de « vraies » plages et quand la marée est basse il n’est pas toujours facile de se baigner. Le vrai plus de ces îles est que l’on peut faire du snorkeling depuis la plage. Les coraux sont abîmés mais vous pourrez quand même voir une bonne diversité de poissons. Vous aurez même le plaisir de nager avec des tortues car elles sont nombreuses dans les parages. Entre les sessions repos et baignade, promenez-vous autour de l’île à pied ou à vélo et échappez-vous de la concentration des touristes. Si vous voulez que ce site se préserve ne marchez jamais sur les coraux pendant le snorkeling et ne jeter rien dans la mer… ça semble évident mais à priori ça ne l’est pas pour tout le monde !

   

            

Jour 3 : Prendre le pouls de la campagne à Tetebatu

C’est parti pour une traversée en ferry pour rejoindre l’île principale de Lombok et un transport pour rejoindre Tetebatu au pied du volcan Rinjani. Il suffit d’une phrase pour l’écrire mais il vous faudra quelques heures pour faire ce trajet avec tous les aléas des transports indonésiens… Une fois arrivé, oubliez ces impondérables et prenez le pouls de cet endroit… Il semble qu’il n’y ait rien à faire. Dans un sens, c’est vrai. Vous avez alors 3 options : vous perdre dans les chemins de la campagne, vous faire aider d’un guide… ou les 2. De magnifiques rizières ponctuent le paysage et se promener le long des parcelles inondées est très agréable. Quelques cascades secrètes vous permettront de vous rafraîchir car ne l’oublions pas nous sommes sous les tropiques ! L’avantage de se faire accompagner d’un guide c’est qu’il saura vous expliquer, vous orienter et vous faire découvrir sa région.

    

     

Jour 4 : Admirer les plages près de Kuta

Traversez l’île pour rejoindre le sud de l’île. Au passage vous pourrez vous arrêter pour visiter le village traditionnel de Sade. Un guide vous expliquera l’architecture ainsi que le mode de vie de cette communauté. Les habitants essaieront de vous vendre du tissu qu’ils font manuellement. Après cette escale « culturelle » vous arriverez à Kuta Lombok bien différente de Kuta de Bali : l’explosion touristique n’est pas (encore) arrivée jusqu’ici. Plusieurs plages sont accessibles à l’aide d’un véhicule le long de la côte : pour le point de vue, pour se baigner, pour surfer, pour se reposer… à vous de choisir.

Jour 5 : Retour sur Bali

Essayer de profiter encore un peu du paysage avant de retourner sur Bali. Pour repartir, plusieurs options existent. La plus simple mais la plus coûteuse consiste à prendre un vol direct. L’aéroport n’est pas très loin de Kuta Lombok et en 1h vous serez à Bali. Sinon, il faudra rejoindre Teluk Kode pour prendre un ferry pour le sud de Bali. Plus long mais plus folklorique !

Quand y aller : Préférez la saison sèche de mai à octobre.

Comment y aller : Il n’y a pas de vol direct. Il vous faudra faire une escale pour rejoindre Bali. Au moins 17h de vol seront nécessaires.

Santé : Il est conseillé de prendre un traitement antipaludéen sur Lombok. Seul Bali échappe à ce fléau.

Budget : La destination (hormis l’avion) est économique ! Pour 30€ vous pouvez vous loger convenablement et un repas varie entre 2 à 4€. Les déplacements sont à négocier avec les chauffeurs mais comptez environ 25€ pour une demi-journée. La traversée Bali – Gili vous coûtera environ 25€/pers et Gili – Tetebatu 30€. 

Monnaie : La Roupie indonésienne. Vous verrez vous aurez l’impression d’être riche avec les milliers de roupies que vous aurez.

La langue : Le sasak. Heureusement l’anglais est compris et parlé.

Visa : Un visa de 30 jours est délivré à l’aéroport si vous avez un passeport d’une validité d’encore 6 mois. Attention, ce n’est pas 1 mois mais 30 jours, soyez bien vigilants… Une extension peut être faite sur place mais ce n’est pas toujours très simple.

Et les enfants dans tout ça ?

Destination pour enfant : La chaleur peut être un peu étouffante mais comme il est facile de se baigner ce n’est que du bonheur ! Ils seront émerveillés par toute l’agitation propre à l’Asie. Les baignades, les balades dans les rizières ou les temples seront un vrai enrichissement pour eux. Les indonésiens sont en plus très gentils avec eux et feront tout pour leur faire plaisir : de vrais princes ou princesses ! La nourriture peut être un peu spécial pour eux. Mais à l’inverse d’autres pays asiatiques ce n’est pas trop épicé. Il est facile de trouver du riz blanc et des légumes.

Décalage horaire : +6h

Note Destination : 4,5/5

Note Trajet : 3,5/5

Note Sécurité : 4/5

Note Globale : 4/5

A emporter : Couches et lait peuvent être trouvés sur place. Prévoyez crème solaire et anti-moustique car ils peuvent être agressifs. Favoriser des logements avec des moustiquaires. Emmenez avec vous une trousse à pharmacie validée avec votre médecin. Attention aussi dans l’eau aux bouts de coraux qui peuvent couper les pieds : des chaussures en plastique peuvent être utiles.

Et oui !

L’Indonésie est sur la ceinture de feu et Lombok n’échappe pas à la règle : le volcan Rinjani est encore très actif. Il est entré en éruption en 2018 faisant des dégâts notables. Il ne faut évidement pas s’arrêter à ça mais soyez prévenu qu’en cas d’éruption le voyage peut s’avérer… compliqué. Dans mon cas, j’ai eu la chance de quitter Bali 1 mois avant l’éruption du volcan Agung… j’ai eu chaud aux fesses 😉 !!!