5 incontournables à Oman

Oman est devenu en quelques années un pays plébiscité par les touristes. Le bouche à oreille a participé à cet engouement, et ce sont pour d’excellentes raisons. Oman peut se vanter de regrouper mer, montagne, désert et ville sur une superficie réduite ; et ce, sous un ciel bleu quasi permanent. Contrastes, traditions et modernité… bienvenue au sultanat d’Oman !

S’imprégner de l’atmosphère de la mosquée de Mascate

Votre avion atterrira à Mascate, la capitale. Contrairement à son pays voisin les émirats arabes unis, Oman n’est pas construit avec des buildings plus modernes les uns que les autres. Non, les bâtiments se résument à des immeubles blancs avec peu d’étages. La ville s’est étendue et a contourné les reliefs rocheux. Comme tout pays musulman, de nombreuses mosquées sont disséminées à travers la ville, mais une d’elles sort du lot plus que toutes les autres. La grande mosquée vous éblouira par ses volumes. Tout est propre et grandiose : sol en marbre, tapis dans une pièce pharaonique, mosaïques uniques. Mesdames, vous devrez revêtir un voile mais cela en vaut la peine. Petit conseil : c’est un des rares endroits où j’ai pu voir beaucoup de touristes, alors essayez d’éviter les heures de pointe !

                                         

Explorer les forts

Ce n’est sans doute pas l’idée que l’on se fait d’Oman, mais de nombreux forts parsèment le territoire. Certains ont été rénovés et se visitent. Même s’ils donnent une impression de château en carton-pâte, les bâtiments ont été construits au XVII ème siècle pour se défendre des envahisseurs. Que ce soit celui de Nizwa, Jabrin, Balhla ou Nakhal vous apprécierez au moins les vues si la partie historique ne vous émeut pas plus que ça.

Se promener dans les canyons : les Wadi

La géologie du pays a sculpté le paysage et de nombreux ruisseaux se sont frayés un passage entre les parois rocheuses. C’est autant de balades qui peuvent être faites. Parmi les plus connus le Wadi Tiwi et le Wadi Bani Khalid sont facilement accessibles. Plus vous vous enfoncerez dans les wadi, plus le chemin peut être chaotique… mais la récompense en sera d’autant plus grande. L’avantage c’est que s’il fait trop chaud une petite baignade dans ces trous d’eau translucides sera un vrai délice. Allez hop hop hop, enfilez chaussures de marche et maillots de bain !

Franchir les montagnes

S’il y a une route à prendre à Oman c’est bien la portion qui relie Hatt à Rustaq. Pour commencer, cette route n’est praticable qu’en 4x4, mais pas d’inquiétude, inutile d’être un as du volant non plus. La preuve, je l’ai conduite. Pourquoi est-elle mémorable ? Car elle sillonne la montagne avec de magnifiques vues et qu’elle accède à des hameaux retirés et préservés très photogéniques. Le contraste des cultures vertes avec l’aridité des lieux dans le village de Balad Sayt vous surprendra ! Des balades ponctuent le chemin si l’envie de se dégourdir les jambes se fait ressentir. La fin de la route a été bitumée et est moins spectaculaire. Prenez votre temps sur le trajet de Hatt à Balad Sayt qui est le plus agréable.

                                        

                                          

Grimper les dunes du désert de Wahiba Sands

Le clou du spectacle. Même si Oman est loin d’être le seul pays à posséder un désert de sable, l’endroit mérite de s’y attarder. La nature y est à l’état brut : des dunes, des dunes et encore des dunes. Plusieurs camps permettent d’y passer la nuit. Le moment est magique que ce soit au lever ou au coucher du soleil. Pour y accéder, un 4x4 est nécessaire. Si vous n’en avez pas, il faudra forcément passer par un tour opérateur. Il est possible d’organiser une virée de plusieurs jours dans le désert mais les novices éviteront de se lancer dans cette aventure, mieux vaut être très préparé. Peu de mots décrivent la majesté des lieux alors, place aux photos.

                                              

                                           

Quand y aller : Evitez d’y aller l’été si vous ne voulez pas rôtir au soleil. La chaleur est supportable et même appréciable de novembre à mars.

Comment y aller : Des vols directs de Paris vers Mascate en 7h.

Budget : Dans l’ensemble le pays est abordable. Un vol vous coûtera en moyenne 450€. Le « gros » budget restera la voiture si l’on veut un 4x4 (environ 450€/1 semaine). Les hébergements dans la gamme moyenne (et assez kitch) vous coûteront 50€ la nuit. Quand aux repas si vous ne voulez pas trop débourser, allez dans les échoppes locales. Si vous voulez vraiment économiser et être au plus proche de la nature, le pays autorise le camping sauvage (en ne laissant rien derrière soi bien sûr). Il faut en profiter car ce ne sera peut-être pas toujours le cas.

Attention le pays est musulman et conservateur. Les femmes éviteront de porter des vêtements courts. A part dans les zones très touristiques, mesdames si vous vous baignez, portez un T-shirt et/ou paréo et/ou pantalon.

La langue : L’arabe… alors utilisez l’anglais ça sera plus simple 😉

Combien de temps : Une boucle de 10 jours constitue une bonne première découverte. La bible du voyageur là-bas c’est le livre « Oman off road » (en anglais). Ce guide vous pointera zone par zone les routes (sous forme d’atlas) et les lieux d’intérêts (balades comprises). Il est (presque) indispensable de se le procurer !

Et les enfants dans tout ça ?

Destination pour enfant : Aucun problème pour emmener ses enfants. Le pays est sécurisé (sauf à la frontière du Yémen…) et il n’y a pas de gros risques sanitaires. Et si vous avez lu ce que je décris avant vous comprendrez qu’ils trouveront leur compte. Si ça ne suffit pas il y a la mer pour se baigner et avec un peu de chance vous pourrez nager avec des tortues ou les observer pondre à Ras el Jinz. Il faudra faire attention au soleil qui peut être fort surtout quand il n’y a (presque) jamais de nuage dans le ciel ! Les enfants seront vraiment en mode explorateurs : château fort, 4x4 dans les dunes, et il y a même des sources d’eau chaude à Nakhal.

Décalage horaire : +2h

Note Destination : 4,5/5

Note Trajet : 3,5/5

Note Sécurité : 4,5/5

Note Globale : 4,2/5

A emporter : Dans les plus grandes villes il y a des mall (grands magasins) qui permettent de se ravitailler si on a oublié quelque chose chez soi ; donc pas d’inquiétude ! Emmenez le nécessaire (lait, couches, trousse à pharmacie) pour être tranquille ainsi que la tenue parfaite pour se protéger du soleil. Pour les chaussures, évitez de ne prendre que des tongs car les chemins nécessitent des chaussures fermées.

Et oui !

Oman a été le premier pays à avoir un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO… déclassé ; et tout ça par la faute du pétrole ! En effet, une réserve était le dernier refuge des oryx, animal très menacé, et tout allait pour le mieux pour lui : sa population s’accroissait. Et là, c’est le drame, un gisement a été découvert et la superficie de la réserve en a pris un coup. Il va falloir attendre avant de revoir des oryx à profusion dans le désert…