4 jours au parc national de Yellowstone au Etats-Unis

Le parc national de Yellowstone, un des plus vieux des Etats-Unis (créé en 1872), est immense et il vous faudra bien plus d’une journée pour voir ses principaux attraits. Il existe plusieurs entrées (nord / sud / est ou ouest) qui rejoignent toutes une route qui forme un 8. Il est facile d’y passer du temps en voiture car les limitations de vitesse ont été adaptées à la préservation de la faune… et méfiance les rangers surveillent. Embarquez pour découvrir ce que ce parc a à offrir.

Jour 1 : Les geysers du sud ouest autour de Old Faithful

Démarrez votre rencontre avec Yellowstone avec une des stars du parc : j’ai nommé le geyser. Le parc est situé au-dessus d’un point chaud : de nombreux phénomènes géologiques trahiront leur présence ; alors un conseil, restez sur les chemins si vous ne voulez pas mettre les pieds dans un bain d’acide. Des passerelles vous feront slalomer entre des points d’observation de plusieurs geysers. Vous pourrez vous renseigner au préalable sur les heures prévisionnelles d’éruption. Certains sont très ponctuels, d’autres un peu moins. L’Old Faithful reste le geyser le plus célèbre car l’eau jaillit à plus de 50m toutes les heures ! Pour d’autres, il vous faudra attendre plusieurs années… curieusement, ils ont moins de succès !

La zone ne se limite pas à des geysers mais à d’étonnants bassins colorés : des petits, des moyens, des très grands… Le plus impressionnant et l’icône du parc est le Grand Prismatic. Une vraie palette de peintre aux couleurs vives.

                                             

Jour 2 : Le sud est de Fishing bridge à West Thumb

La Yellowstone River est aussi une belle surprise. Des points de vue vous permettront d’observer une cascade impressionnante. Le mieux est de poursuivre la balade après Artist Point pour longer la rivière et échapper à la foule. Vous pourrez admirer ses gorges qui revêtent tout un panel de couleurs.

Plus au sud le plus grand lac du parc, le Yellowstone Lake, offre également des phénomènes géologiques intéressants du côté de West thumb. Un petit circuit vous emmènera admirer d’autres bassins colorés qui donneraient presque envie de s’y baigner.

Jour 3 : La faune du nord-est du parc

Les autres stars du parc se sont les animaux. Chaque visiteur est à l’affût du moindre mouvement et espère rencontrer un ours. Tout au moins rencontrer un ours quand on est bien protégé dans sa voiture. Croyez-moi pour en avoir croisé un lors d’une balade on fait beaucoup moins le fier ! Même si l’on peut rencontrer des animaux partout dans le parc ils sont davantage concentrés dans la partie nord-est. Bisons, élans et chipmunks sont faciles à observer : ils circuleront comme si vous n’étiez pas là et n’hésiterons pas à s’arrêter en plein milieu de la route… créant ainsi des bouchons ! Pour les ours et les grizzlis il faudra être plus chanceux mais leur rencontre n’est pas rare. Quant aux loups il faudra faire preuve de plus de patience et croire en sa bonne étoile. Si vraiment rien ne se présente rabattez-vous sur le point de vue de la cascade Tower Fall.

Jour 4 : Le nord- ouest de Mammoth à Norris

Les piscines de Mammoth sont du plus bel effet. Ces bassins en cascades teintés de blanc, de marron ou de vert ne sont pas propices à la baignade. Des passerelles vous mèneront à différents points de vue pour écouter le glougloutement de l’eau ou de la boue. Si la pluie vient s’inviter vous pouvez vous réfugier à l’office du parc. Une partie est transformée en « musée » et vous donnera plein d’explications sur le parc.

                                             

Prenez la route et rejoignez le site de Norris. Une nouvelle fois vous serez plongé dans un univers étrange : mares bouillonnantes aux couleurs rouilles, vertes ou jaunes et fumerolles en toile de fond.

                                           

Quand y aller : De juin à septembre. En dehors de cette période le parc est souvent recouvert de neige et certaines routes sont fermées.

Comment y aller : Le parc est assez isolé et il n’y a pas de grosses villes à proximité. Si vous venez en avion il faudra atterrir à Salt Lake City puis conduire jusqu’au parc (5h par la porte ouest).

Santé : A part de l’anti-moustique pas besoin de vaccins particuliers.

Budget : Le parc est cher du fait de sa notoriété. Les hébergements à l’intérieur du parc sont vite pleins et onéreux. Le camping est une solution économique. Ils sont bien aménagés mais les conditions météos ne sont pas toujours bonnes (réserver aussi longtemps à l’avance). Il faudra sinon vous loger à l’extérieur du parc : cela réduira les frais mais augmentera votre temps de route. L’entrée du parc est payante : 35$/véhicule pour 7 jours (mais inclus dans le pass annuel America the Beautiful pour 80$ qui donne accès à tous les parcs nationaux des USA).

Monnaie : Le dollar américain

La langue : L’anglais

Visa : Pour rentrer sur le territoire il faudra être en possession de l’ESTA au préalable acheté en ligne.

Combien de temps : Minimum 2 jours pleins, mais si vous aimez marcher vous pourrez rester 1 semaine car il y a de nombreux sentiers.

Et les enfants dans tout ça ?

Destination pour enfant : Ils vont adorer aller à la rencontre de la nature et de ses curiosités : geysers, bains bouillonnants, bassins colorés et animaux sauvages. Il faudra être vigilant sur la sécurité : ne pas laisser les enfants goûter l’eau acide… ou aller faire un câlin à un ours. D’ailleurs des sprays anti-ours sont vendus dans le parc en cas de rencontre inattendue.

Décalage horaire : -8h

Note Destination : 4,5/5

Note Trajet : 3,5/5

Note Sécurité : 4/5

Note Globale : 4/5

A emporter : Il y a de tout dans le parc mais les prix dissuadent parfois… alors anticipez au préalable vos courses. Ne vous attendez pas à être sous les tropiques : prévoyez des tenues chaudes. Cependant le temps est variable et vous pourrez regretter d’avoir oublié un short et T-shirt.

Et oui !

Le volcan qui « someille » en dessous de Yellowstone est un des plus surveillé du monde. En effet, comme tout volcan actif il peut se réveiller à tout moment…et mieux ne vaut pas s’y trouver à ce moment. Cependant, il n’y a pas de pronostic très fiable et si vous voulez avoir une idée de ce à quoi ça peut ressembler, visionnez le blockbuster américain « 2012 ».